homologation gants moto.jpg

Homologation des gants motos : tout savoir

Lorsque vous montez sur votre moto, le port de gants portant le label d’homologation EN 13594 est obligatoire en Europe. Cette norme est, également connue sous le nom de label CE et indique que les gants répondent à toutes les normes de sécurité en matière de résistance à l’abrasion en cas de chute. 

Cet équipement comme le casque est non seulement obligatoire mais aussi essentiel pour votre protection et votre confort pendant l’hiver.

Mais attention, il existe différentes normes pour les gants de protection moto. L’homologation se divise en trois normes et il est important de comprendre les différents niveaux de sécurité. Nous allons passer en revue toute la réglementation et les différents niveaux d’homologation des gants de moto. 

Votre style de conduite déterminera si vous avez besoin de gants homologués de :

  • Niveau 1 : Protection simple les doigts/poignets ne sont pas protégés
  • Niveau 2 : Protection des doigts renforcés
  • ·Niveau 3 : Protection complète doigts/poignets

 

Comment se déroule le processus d’homologation des gants motos

Pour recevoir cette homologation et son étiquette de norme 1, 2 ou 3, une paire de gants doit passer une série de tests destinés à évaluer leurs performances dans toutes sortes de conditions. En cas d’échec à l’un des tests les gants ne seront pas homologués.

Pour réussir le test d’homologation un gant de moto doit être résistant aux critères suivants :

  • Comment résiste le textile à l’abrasion ?
  • Au déchirement lors d’une chute ?
  • À la perforation lors d’un choc
  • Offrir une protection suffisante aux impacts
  • Résistance des coutures avant éclatement

Contrairement à certaines légendes dans le monde de la moto, la coquille de renforcement du gant n’est pas obligatoire pour la norme EN 13594. 

Découvrez  Comment choisir ses gants moto

En revanche, le serrage de la sangle au poignet l’est, ainsi qu’une paume résistante avec des renforts aux points stratégiques définis par le protocole d’homologation.

Pour obtenir l’homologation, un gant doit réussir tous les tests 

Ce n’est seulement que si tous les points de résistance sont passés avec succès que le fabricant de gants pourra obtenir l’autorisation de poser l’étiquette qui prouve que les gants sont homologués et offrent toutes les garanties de protection pour le pilote ainsi que le passager de la moto. 

Mais attention cette étiquette comporte 3 niveaux de certification en matière de performance à la résistance.

  • Les gants de niveau 1 sont plus adaptés à un usage urbain,
  • Les gants de niveau 2 sont recommandés pour un usage routier plus intensif

Comment se déroule un test pour la certification des gants moto CE

Comme nous l’avons évoqué précédemment les tests pour obtenir l’homologation en matière de résistances sont classifiés en norme sur échelle de 3 niveaux. Faisons le tour pour voir en détail comment les tests sont effectués pour valider le niveau de protection d’un gant moto sont réalisés.

Le test de résistance à l’abrasion

Pour ce test, le gant équipé d’un moule représentant une main puis il est mis en contact sur une surface abrasive qui va simuler le frottement de la main avec le sol. Le temps qu’il faille pour que le textile soit percé est enregistré.  

Puis vient le résultat le gant de moto recevra soit un niveau de protection 1 ou 2. 

  • Le niveau 1 exige une résistance minimale à l’abrasion de 4 secondes,
  • Tandis que le niveau 2 exige une résistance minimale à l’abrasion de 8 secondes.
Découvrez  Comment choisir ses gants moto

Résistance à l’éclatement

Il existe différents niveaux de résistance à l’éclatement, déterminés par la quantité de pression requise avant que le gant n’explose. Les gants avec l’étiquette niveau 1 peuvent supporter jusqu’à 40 Newtons de pression.

Choc à la main en cas d’impact

L’une des caractéristiques de sécurité les plus importantes de tout gant de moto est sa capacité à résister aux impacts. Ce test mesure la quantité d’énergie absorbée par le gant et donc l’énergie transmise directement à la main.

La norme de résistance au déchirement

Lorsque vous tombez, votre main passe de la vitesse à laquelle vous rouliez à 0 km/h en une fraction de seconde. Cette décélération soudaine peut provoquer un étirement ou une déchirure du gant.

Pénétration d’objets dans le textile

La résistance du textile comme le cuir à la pénétration est un point important pour la protection d’un motard. Ce test détermine la force nécessaire pour pénétrer le matériau. Le test consiste d’enfiler un gant avec un objet pointu et à mesurer la force nécessaire pour pénétrer la matière. 

Pour conclure

L’homologation avec l’étiquette de la norme CE est votre garantie que les gants que vous achetez vous apporteront la protection nécessaire lorsque vous conduisez votre moto. Cette mesure est également en vigueur pour le passager.

Avec l’obligation de porter un casque et de l’usage des gants de moto avec homologation désormais en vigueur. Le gouvernement espère également réduire le nombre de blessures graves subies par les motards et les passagers qui ne sont pas suffisamment équipés.

Il s’agit d’une mesure de bon sens qui contribue à rendre les routes plus sûres pour tous. Veillez donc à rechercher des gants homologués lors de l’achat de votre prochaine paire de gants de moto.

Découvrez  Comment choisir ses gants moto

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.